BnF - Bibliothèque nationale de France

C’est l’histoire d’un catalogue d’étoiles, un fabuleux voyage dans le temps et l’espace du XVeme siècle. Le “Kitāb ṣuwar al-kawākib al-ṯābita” se traduit en “Livre des images des constellations fixes”. Il témoigne de l’état des connaissance d’alors et des représentations des constellations.

Ses représentations de 48 constellations sont d’une qualité remarquable. Mais loin d’être un simple livre d’images, sa copie s’inscrit dans la transmission d’un savoir scientifique et dans le contexte d’une intense activité des astronomes de Samarcande (actuellement en Ouzbekistan) au XVe s.

Dans un système où la Terre est censée se trouver au centre de l’univers, le Soleil, la Lune et les planètes (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne) tournent autour d’elle. Chacune tourne sur sa propre sphère, à l’intérieur d’une sphère sur laquelle se trouvent les étoiles dépourvues de mouvement propre. C’est pourquoi elles sont dites fixes (al-kawākib al-ṯābita), par opposition au planètes dites itinérantes (al-kawākib al-sā’ira).

Ce manuscrit connut un grand retentissement dans le monde musulman. Naṣīr al-Dīn al-Ṭūṣī (1201-1274), un autre astronome,aussi philosophe et mathématicien le traduisit en persan. On sait aujourd'hui que le souverain timouride Ulūġ Beg (1394-1449) l'a utilisé. Le souverain s'en servit pour rédiger des tables astronomiques.

Naviguez dans les constellations du Zodiaque, les constellations du Nord et l’histoire de ce manuscrit : manuscripta.hypotheses.org/3939#more-3939

Feuilletez le manuscrit sur @GallicaBnF : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60006156

#ÉtéCulturel #vacancesapprenantes

www.facebook.com/bibliothequebnf/photos/a.468...